1ère journée de THM (très haute montagne).

Autour de la table du petit déjeuner les visages sont tendus et l’angoisse est grande : y arriverons- nous ??

Départ à 8H30 sous la chaleur déjà étouffante et moite (jusqu’à 38° en journée).

Après une série de bosses et de longs faux-plats (en gros, ça monte toujours !), 1er ravitaillement en eau et, bonne nouvelle, le fourgon Winbike nous rejoint avec un pneu tout neuf à l’arrière. Surprise agréable : pneu +  équilibrage : 115 €. On aurait pu changer les 3 autres à ce tarif.

Pour ne pas perdre nos bonnes habitudes des routes italiennes, arrêt tous les 3 ou 4 km pour chercher la route.

Après 65 km, début de l’ascension du Passo del Gavia. L’expression « mouiller le maillot » a pris ici toute sa signification. Les bidons descendent plus vite que nous ne montons. Route étroite et sinueuse, pente à 12%, passage à 14%, et des croisements très difficiles.

Arrive la fontaine où tout le groupe fait une pause bien méritée : remplissage des bidons en eau fraîche et bain de pieds regénérateur.

Arrive enfin ce fameux tunnel de plus de 500m, non éclairé (un beau panneau averti à l’entrée : « tonelo non illuminato », non balisé.

Perte de repère, pente difficile, et donc chute, sans gravité rassurez-vous, de Chantal et René. Dudu a même cherché le bidon à la lumière de son téléphone. Du coup, tout le monde finit à pied.

Honte à la « DDE » italienne, c’est un véritable ASSASSINAT.

A la sortie, dur dur de repartir !

Après d’interminables virages en S, arrivés au sommet, encouragés par les chamois et les marmottes.

Petite collation, dérailleur récalcitrant de Jean-Marie, puis descente très lente car dangeureuse jusqu’à l’hôtel.

Nos vélos sont accueillis dans un garage adapté, équipé d’une station de lavage et d’un atelier mécanique à faire pâlir d’envie Valéry de Winbike.

A l’hôtel, retour aux traditions : la pinte salvatrice nous attend.

Et dire que demain on remet cà (la pinte bien sûr, mais les montées aussi) .

PHOTOS A VENIR